Réduire la mortalité maternelle

Publié le

Le Maroc s’est engagé à fournir aux femmes pendant la grossesse, pendant l’accouchement et après l’accouchement, des services appropriés et. au besoin, gratuits ainsi qu’une nutrition adéquate pendant la grossesse et l’allaitement. Il s’est aussi engagé à réduire la mortalité maternelle des trois quarts entre 1990 et 2015.

L’accès des femmes aux soins étant corrélé au niveau de vie et à l’accessibilité des structures de santé, les femmes du Maroc (région très pauvre où les soins sont inaccessibles pour toute une partie de la population rurale et nomade) y sont fortement exposées aux risques durant leur grossesse et leur accouchement.

Absence d’assurance santé pour la majorité, les difficultés d’accès aux soins (surtout dans l'Atlas), la mauvaise qualité des soins (problèmes d’équipement et de personnel), le manque d’autonomie des femmes, l’état de santé des mères (carences), le manque d’informations sur les dangers de l’accouchement.

Les familles pauvres et du milieu rural enclavé, n’ont ni les connaissances suffisantes ni les moyens matériels pour assurer une maternité sans risque aux femmes.

Les collectivités locales ne s’intéressent pas spécifiquement à la santé maternelle.

Réduire la mortalité maternelle

Commenter cet article

Dominique 19/05/2014 13:23

Bonjour,
Notre association Leila et Nawelle intervient dans le domaine de la santé maternelle et infantile dans le sud est marocain.
Pouvez-vous prendre contact avec nous pour voir ce que nous pouvons faire ensemble dans le secteur où vous intervenez?